• English
  • Français
Le prêt, la poule et l'oeuf • Buusaa Gonofaa
présentationClaude Mouriérasrepèresgaleriecontacts

 

Buusaa Gonofaa

Buusaa Gonofaa, est la traduction de l’expression anglaise «grass roots» qui veut dire : « au niveau le plus bas, à la racine de l’herbe ».  Et Buusaa Gonofaa est le nom de la société de micro finance qui, à Modjo (70 km au Sud d’Addis Abeba) a pour but de permettre aux plus pauvres d’accéder à des formes d’emprunts et d’épargnes qui leur sont refusées dans le système bancaire traditionnel. Les fonds viennent d’organismes internationaux. Le fonctionnement est simple : chaque groupe d’emprunteurs est collectivement responsable de tous ses membres, mais chacun fait ce qu’il veut avec l’argent emprunté; on doit être garant de son voisin sans pouvoir intervenir sur la gestion de son argent. La première fois, chacun peut emprunter 300 Birrs (1 Birr = 15 centimes d'euro) qu’il doit rembourser en six mois ou un an, avec des échéances régulières. C’est au groupe de fixer les règles précises de l’emprunt et du remboursement. Une fois le premier emprunt remboursé, faisant ainsi la preuve qu’ils sont de « bons emprunteurs », les membres du groupe pourront emprunter 500 Birrs, puis 1000, voire plus. Les groupes sont constitués uniquement de femmes. Neufs agents travaillent pour Buusaa, jeunes pour la plupart, comme les femmes auxquelles ils prêtent : ils sont nés et ont vécu dans les villages alentours. Ils ont juste eu la chance de pouvoir aller à l’école, de poursuivre un peu plus leurs études. Pour un salaire de 500 Birrs par mois, chacun s’occupe d’une quinzaine de groupes, chaque groupe étant composé d’une vingtaine de clientes, soit au total, un peu plus de 1500 clientes.