• English
  • Français
Pascale Ferran

Après des études de cinéma à l’IDHEC de 1980 à 1983, Pascale Ferran alterne ensuite une activité d’assistante à la télévision et de co-scénariste pour Pierre Trividic, Arnaud Desplechin, Jean-Pierre Limosin ou Philippe Venault.

De 1979 à 1990, elle réalise six court-métrages, dont LE BAISER qui obtient plusieurs prix dans des festivals internationaux.

Elle réalise son premier long-métrage PETITS ARRANGEMENTS AVEC LES MORTS en 1993. Le film, co-écrit avec Pierre Trividic, obtient la Caméra d’Or à Cannes l’année suivante.

Son deuxième film L’ÂGE DES POSSIBLES est une commande pour les élèves comédiens du Théâtre National de Strasbourg. Co-écrit avec Anne-Louise Trividic, il est diffusé sur Arte et distribué en salles en 1996. Il obtient le Grand Prix du Festival de Belfort et deux « 7 d’Or » du Meilleur Téléfilm et du Meilleur Réalisateur en 1997.

En 1999, elle dirige le doublage de la version française de EYES WIDE SHUT de Stanley Kubrick.

Puis elle réalise son premier documentaire en filmant l’intégralité des séances d’enregistrement d’un disque de jazz, composé et interprété par Sam Rivers et Tony Hymas : QUATRE JOURS À OCOEE.

Plus tard, elle écrit avec Pierre Trividic un projet de film PARATONNERRE dont la préparation sera finalement abandonnée, faute d’avoir rassemblé les financements nécessaires.

Elle adapte alors LADY CHATTERLEY ET L’HOMME DES BOIS de D.H. Lawrence qui donnera lieu à une double version pour le cinéma et la télévision. Le film LADY CHATTERLEY obtiendra le Prix Louis Delluc et plusieurs César en 2007 (Meilleur Film, Meilleure Actrice, Meilleur Adaptation, Meilleure Image, Meilleure Costume). Le téléfilm LADY CHATTERLEY ET L’HOMME DES BOIS, mini-série en deux parties pour Arte, sera diffusé sur la chaîne à l’été 2007.

A la suite des César, elle crée et anime Le Club des 13, un groupe de réflexions sur la production et la commercialisation des films, constitué de scénaristes, réalisateurs, producteurs, distributeurs, exportateurs et exploitants. Les travaux du groupe donneront lieu à un rapport, intitulé LE MILIEU N’EST PLUS UN PONT MAIS UNE FAILLE.

Elle passe ensuite à l’écriture du scénario de BIRD PEOPLE avec Guillaume Bréaud, puis se consacre à la préparation et la réalisation du film à partir de l’été 2011.